jeudi 24 juin 2010

La dissection d'un peuple & de sa langue par ses dirigeants. L'éclatement des coeurs boursouflés. Même morte, la petite frog ment mal à ses enfants.





Où sont passés nos étangs d'or ?
Les papillons les ont tous volés,
les joyeux crapauds, submergés,
et les enfants nus, empoisonnés.



Les bourgeons sortent de la mort
Papillons ont des manteaux d'or
Près du ruisseau sont alignées les fées
Et les crapauds chantent la liberté



L'Hymne au printemps
Félix Lelerc


1 commentaire:

  1. Crapauds et petites garnouilles sautent encore dans les têtes de quelques-uns. Des gens qui ont pas de rapport. Il paraît aussi qu'il y en a un plein village dans les marais du bout de Saint-Clin. Et que si on saute juste et on aime le fond de l'eau, il y a encore où nager.

    RépondreSupprimer