vendredi 9 janvier 2009

Une mer de mélancolie pour le noir de la bile ténébreuse. Et un sous-sol qui s'emplit de son essence.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire