vendredi 9 janvier 2009

« Le frontipice des adieux ». Le temps de le lire dans l'alinéa d'un livre de fantôme fraisé. Et ces atomes qui se taisent.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire