samedi 21 mai 2011

Quand la FAIM du monde ne se maquille pas en guerrier restera toujours un peu de blanc à manger sur le bord des lèvres bleues de la Cité qui se meurt.

EVERY DAY IS EXACTLY THE SAME






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire